Yport

0131

Elle était grosse, Joséphine
Elle t’nait la petite épic’rie fine
Il était rouge, Séraphin
Il vendait la bière et le vin
C’étaient dix mecs à moitié pleins
Sur un vieux comptoir en sapin
Dix étagères à moitié vides
Du pain sec, des gâteaux humides
Et du laurier pour le parfum
Chez Joséphine et Séraphin

(Allain Leprest)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :